Nicole LE PEIH

Révision de la directive sur les émissions industrielles (IED)


J’ai interpellé le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau, à propos des conséquences que pourrait avoir la révision de la directive sur les émissions industrielles (IED) sur le modèle familial de l’élevage français notamment avicole et porcin.

 

En effet, la Commission européenne a proposé de réviser la directive relative aux émissions industrielles. Elle souhaite ainsi étendre le champ d'application de cette directive en abaissant les seuils de classement "IED" pour inclure un plus grand nombre d'élevages industriels de volailles et de porcs, ainsi que les grandes installations d'élevage bovin. Si cette proposition est adoptée en l'état, les filières avicole et porcine risquent d'être sérieusement impactées, tandis que les élevages bovins seraient désormais exclus du dispositif.

 

C’est encore de nouvelles contraintes pour nos agriculteurs, contraintes coûteuses qui risquent d’ailleurs de fragiliser les élevages à capitaux familiaux en France, au profit de consortiums agro-industriels qui s’installent malheureusement un peu partout en Europe.

 

Plus de 2 000 exploitations porcines, 1 000 exploitations de volailles et 6 000 exploitations mixtes qui seraient, en France, impactées par cette révision.

 

Une grande partie du projet de révision de cette directive est nécessaire, cependant, retirons de son champ d'application nos élevages avicoles et porcins.

 

Retrouvez l’ensemble de mes interventions : www.assemblee-nationale.fr/dyn/deputes/PA720342

 


Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Troubles anormaux de voisinage : accord trouvé en commission mixte paritaire

Saint-Thuriau : échange avec des élèves du lycée Kerlebost

Agriculture : lancement du démonstrateur territorial des transitions Envezh

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion