À l'Assemblée

Le 26 mars, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture le projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation de notre système de santé. « C’est un projet de loi qui me tient à cœur, car notre système de santé mérite d’être revu en apportant de nouvelles réponses aux inégalités territoriales et au vieillissement de la population ». Le grand débat sur notre territoire à Saint Thuriau ou à Baud a mis en évidence ce sujet, que ce soit le fonctionnement des EHPAD ou l’accès aux soins sur notre circonscription. Un meilleur système de santé fait partie de la transformation de notre pays.

Ce projet de loi comporte notamment les points suivants :

- la suppression du numerus clausus ce qui permettra d’augmenter le nombre de médecins formés.

- une nouvelle organisation territoriale avec la création d’hôpitaux de proximité et le décloisonnement des acteurs de la santé en favorisant dans les territoires les collectifs de soins de proximité.

- un meilleur accès des outils numériques pour soutenir l’innovation, mieux accompagner les professionnels et les usagers afin d’atteindre l’objectif d’accessibilité et de qualité des soins.

- des mesures pour lutter contre les difficultés d’accès à un médecin traitant et aux soins non programmés.

La mise en œuvre de la totalité des mesures de la stratégie « Ma santé 2022 » s’échelonnera sur la durée du quinquennat. Les travaux de concertation avec les élus, les représentants des professionnels de santé et les usagers se poursuivront autour des textes réglementaires et des mesures du projet de loi faisant l’objet d’habilitations à légiférer par voie d’ordonnance


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.