À l'Assemblée

Une modification de la protection phytosanitaire des cultures est un enjeu vital pour promouvoir une alimentation saine, sûre et durable. J’ai participé, mi juillet, à la présentation du « contrat de solutions » soutenu par 40 partenaires du secteur agricole national. Il s’agit d’une trajectoire de progrès transformant les pratiques agricoles de protection des cultures. J’ai été frappée par l’ampleur de la mobilisation des acteurs, pouvoirs publics en tête, pour engager concrètement et durablement des actions de réduction des phytosanitaires sur toutes les cultures. Le signal – arrêt progressif du glyphosate dans trois ans – a été un déclic majeur pour engager cette nouvelle dynamique.

Le contrat de solutions est une démarche positive de progrès fondée sur :

  • L’association des acteurs publics et privés de la recherche. 
  • L’identification de solutions concrètes (36 solutions pour le premier contrat).
  • L’initiation de réflexions sur la valorisation et le développement de nouveaux débouchés pour les produits agricoles.
  • La mise en œuvre d’actions de diffusion, de formation et de conseil.

Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.