À l'Assemblée

"Le premier conseil de défense écologique s’est tenu le 23 mai dernier à l’Élysée, en présence du Chef de l’État et de douze ministres. Annoncée à l’issue du Grand Débat National, la création de ce conseil traduit l’importance accordée par le gouvernement aux enjeux écologiques, justifiant la mobilisation de tous les moyens de l’État. Il a pour mission de définir les orientations politiques en matière de transition écologique et, notamment, en faveur de la lutte contre le changement climatique, de la préservation de la biodiversité et de la protection des milieux et ressources naturelles. Ce premier conseil a ainsi acté la création d’une dotation de 4 milliards d’euros pour la rénovation thermique des bâtiments, l’abandon du projet de « La montagne d’or » en Guyane, la mise en place d’un budget vert au sein du budget national pour veiller au respect de l’Accord de Paris, ainsi que la création d’un Haut conseil pour le climat et d’une convention citoyenne pour la transition écologique.

Dans un contexte d’urgence d'action, le projet de loi Énergie et Climat sur lequel travaille actuellement l’Assemblée nationale, vise à rehausser les ambitions françaises en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (division par un facteur de 6 au lieu de 4 entre 1990 et 2050) et de consommation d’énergies fossiles (- 40 % au lieu de - 30 % entre 1990 et 2030). Le temps de l’alarme est passé, place à l’action.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.