Nicole LE PEIH

Ploërmel : visite du site Cocotine du groupe Eureden


Le groupe Eureden m'a invitée, vendredi 2 juin, à visiter son site PEP Cocotine, n°1 français en produits élaborés à base d’œufs et acteur de référence en restauration hors domicile.
 
Ce site en quelques chiffres :
  • 300 salariés
  • 30.000 tonnes de produits finis, dont 15 % à l’export
  • 2.500 tonnes d’omelettes, 400 tonnes de blanc en neige produites/an
  • 18 tonnes d’œufs cuits/semaine
  • Une capacité de stockage de 5 millions d’œufs (soit 3 jours de production)
  • Les coquilles revendues comme amendement calcaire pour enrichir les sols…
 
Avant cette visite, 3 moments d’échanges ont été organisés sur :
  • La souveraineté alimentaire et le renouvellement des générations en agriculture
  • Les enjeux de l’emploi sur les territoires
  • La RSE et l'innovation au cœur des transitions
Sur la thématique de la souveraineté alimentaire et le renouvellement des générations (à laquelle j’ai participé), l'analyse est partagée sur les constats.
 
Concernant le renouvellement des générations, il s’impose car notre région perd 1.500 chefs d’exploitation chaque année.
Malgré un objectif régional passé de 500 à 1.000 installations par an d’ici 2028, les installations comptabilisées actuellement ne compensent pas les départs, provoquant une baisse de production : - 3 % en porc, - 2% en volailles, - 2% en lait, - 3% en bovin.
 
Le défi qui est devant nous est de concilier production et attentes de la jeune génération, moins focalisée sur une exigence de volume et privilégiant la recherche d’une meilleure qualité de vie.
 
A retenir sur la partie souveraineté alimentaire :
  • L’origine France rassure les consommateurs
  • Elle a été un levier important pour limiter la baisse des marchés produits
  • L’inflation inquiète car la demande forte de prix bas risque d’augmenter la part des importations et la pression à la baisse sur des filières de qualité
La grande distribution, mais aussi le consommateur, doivent accepter que les produits agricoles de qualité ont un prix et qu’il nous faut en reconnaître collectivement la valeur.

Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Associations : lancement du FDVA 2024 dans le Morbihan

Agriculture : les mesures annoncées par le Premier ministre

Sur la RN165, à Vannes et Pontivy : à l'écoute des revendications

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion