Nicole LE PEIH
Nicole LE PEIH

Nous travaillons à la mise en cohérence de la PAC et du Pacte Vert

À l'Assemblée

Le 23 novembre dernier, j’étais invitée à l’Assemblée parlementaire franco-allemande en visioconférence. Un format qui existe depuis 2018 pour faciliter le travail du « moteur européen » que sont la France et l’Allemagne.

A cette occasion, il m’a semblé impératif de rappeler que la transformation de notre agriculture ne pourra se faire sans une revue de nos politiques commerciales. Nous devons recréer les conditions d’une concurrence juste et loyale.

Car, si j’ai toujours soutenu la transformation de notre économie agricole pour que nous respections notre trajectoire vers la Neutralité Carbone en 2050, je pense que tous les agriculteurs dont, je fais partie, s’interrogent sur la façon dont ils sont protégés face aux producteurs qui eux ne respectent pas les mêmes règles.

En France, en 2018 et à l’article 44 de la loi EGAlim, nous avons gravé dans le marbre l’interdiction de proposer des denrées alimentaires ou produits agricoles pour lesquels il a été fait usages de produits non autorisés par la réglementation européenne.

A ce stade l’approche de l’Union européenne sur ce sujet est trop timide ! Or pour que ça fonctionne en France, nous devons parvenir à un accord européen. J’ai donc proposé que nous inscrivions une règle équivalente dans la prochaine PAC.

Avançons d’une seule voix pour notre agriculture et pour notre environnement durables.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.