Nicole LE PEIH
Nicole LE PEIH

Nous transformons TOUTES nos entreprises pour réussir la « Neutralité carbone 2050 »

À l'Assemblée

Le 16 décembre prochain, je remettrai mon rapport « Neutralité Carbone 2050 » à la Commission des Affaires européennes. En tant que chef d’entreprise, agricultrice, élue de terrain, je tiens à montrer la capacité de toutes les entreprises agricoles à agir en faveur d’une économie durable.  

La réalité de notre économie n’est pas binaire. Il n’y a pas seulement les « pro-environnement » d’un côté et les « pollueurs » de l’autre. Le penser et l’entretenir serait prendre le risque de faire de la transformation environnementale une « guérilla démocratique » et ce risque je m’y refuse.

Nous devons aussi avoir une vision réaliste et efficace de la réduction de nos émissions carbone. Qu’est-il préférable de faire : produire en proximité ou importer nos denrées de pays où la traçabilité alimentaire, l’impact environnemental, le bien-être animal ne sont pas contrôlés ?

C’est pour faire connaître et encourager les exemples locaux que j’ai visité Energy &+ et l’exploitation Choquet. Ces chefs d’entreprises travaillent de concert à l’installation d’une chaufferie biomasse pour une production avicole. Les résultats ?

  • 1 impact positif sur la qualité environnementale : les volailles ne respirent plus de CO2
  • 1 impact positif sur la qualité alimentaire et bien-être animal : la qualité de la litière est démontrée dans l’impact sur les conditions d’élevage (absence de développement de maladies au niveau des pattes)
  • 1 impact positif sur l’économie et tout particulièrement la chaine agri/agro/activités induites : ce process est plus rentable et permet donc un meilleur retour sur investissement pour l’agriculteur.

Les entreprises agricoles bretonnes développent déjà de nombreuses solutions qui montrent la voie pour les générations à venir d’une agriculture vivante, viable et vivable.

C’est de notre capacité à transformer l’ensemble de nos entreprises que naîtra le développement économique durable. Nous avons en besoin pour garantir nos emplois directs et indirects, en conformité avec l’objectif « Neutralité carbone 2050 ».

Je conclurai en m’adressant à mes hôtes de la journée : « Merci messieurs pour le travail que vous menez. Vous êtes la preuve que le changement vers l’agroécologie est engagé, que les solutions existent et, surtout, que les acteurs dont vous faites partie sont compétents, performants et engagés ! »

Sur l'exploitation Choquet
Sur l'exploitation Choquet

Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.