Nicole LE PEIH

Newsletter octobre 2023


Chères lectrices, chers lecteurs,
 
Donner accès à la protection sociale à chacun des citoyens est avant tout une question de législation. Sans budget adopté, le système est bloqué.
 
Le dialogue constant entre le ministère de l’Economie et les députés permettra de co-construire un budget contraint mais réaliste. C’est ainsi 300 amendements de l’opposition républicaine qui ont été adoptés.
Les dépenses de l’assurance maladie progresseront de 3,2% en 2024 par rapport à 2023, elles s’élèveront à 254,7 milliards d’euros. Compte tenu de l'inflation, cela représente un montant de 8 milliards d'euros supplémentaires.
 
Les objectifs majeurs de ce budget : la prévention et l’accès aux soins, le financement des établissements de santé, la perte d'autonomie, le handicap, les familles avec nouveau service public de la petite enfance.
 
Le PLFSS, en prévoyant les dépenses sociales et de santé de l'année à venir, poursuit un double objectif : assurer la pérennité et la modernisation du modèle de protection sociale. Il est un outil structurant pour conduire les changements indispensables afin d'assurer l’adaptation de notre système aux besoins de notre société. Les décisions prises dans l'hémicycle ont donc un impact majeur sur la circonscription et pour chacun de nous.
 
La santé, les retraites, l’économie et plus particulièrement l’agriculture et l’agroalimentaire, sont les priorités de mon mandat.
 
Pour améliorer nos conditions de vie en centre Bretagne, nous devons avoir accès à une santé de pointe et de proximité.
 
Pour cela, je me suis engagée à :
  • Défendre et assurer l’avenir du Centre Hospitalier du Centre Bretagne, indispensable pour l’équilibre territorial entre le littoral et le Centre Bretagne et répondre aux enjeux démographiques.
  • Poursuivre le maillage des Maisons de Santé pour assurer une santé de proximité, maintenir et attirer des médecins spécialistes.
  • Légiférer pour répondre au manque de médecins dans le monde rural et définir des règles d’installation de praticiens permettant de rééquilibrer métropoles, littoral et ruralité.
 
Au sujet du Centre Hospitalier du Centre Bretagne mais également de tous les établissements de santé de notre territoire, la situation est la même sur tout le territoire national et doit faire l’objet d’une priorité. J’ai adressé, avec Chantal Bouloux, députée des Côtes d’Armor et trente deux autres de mes collègues, un courrier à Madame Aurore Bergé, ministre des Solidarités et des Familles, afin de demander l’accélération du projet de loi Grand Age et autonomie.
 
Notre territoire est aussi un acteur clé et toutes les parties prenantes œuvrent de manière collégiale à la recherche de solutions. En tant qu’administratrice, je suis ce sujet avec attention et remonte, sans relâche, les situations de terrain de ma circonscription.
 
Le temps n’est pas à la division mais au travail collaboratif pour relever le défi d’une santé pour tous et sur tous les territoires !
 
Nicole LE PEIH
 Votre députée

Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Troubles anormaux de voisinage : accord trouvé en commission mixte paritaire

Saint-Thuriau : échange avec des élèves du lycée Kerlebost

Agriculture : lancement du démonstrateur territorial des transitions Envezh

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion