Nicole LE PEIH

Fonds d’urgence pour accompagner la filière bio


Afin d’éviter les déconversions et les faillites, 10 millions d'euros viennent d'être annoncés en faveur des exploitations agricoles bio. La répartition de l’enveloppe dans nos territoires se fera par région en fonction du nombre d'exploitations et du nombre d'élevages.
La Bretagne est la 6ème région française en nombre de fermes bio. Les surfaces en conversion en Bretagne comme à l’échelle nationale augmentent, en une décennie la surface agricole bio nationale est passée de 3 à 10% avec l’objectif d’en avoir 18% en 2027.

Afin d’être éligible, les exploitations devront :
⁃détenir un certificat « agriculture biologique » au titre de 2023 ou à défaut 2022
⁃tirer 80% de leurs recettes d’activité agricoles du mode de production biologique.
⁃ne pas bénéficier d'une aide à la conversion à l'agriculture biologique (CAB) sur plus de 10% de la SAU, sauf si elle a pour but un agrandissement ou une conversion non-simultanée visant à atteindre 100% bio sur l'exploitation et concernant moins de 50% de la SAU.

Je salue ici le travail du Ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et du Ministre Marc Fesneau, car l’agriculture biologique représente une part importante dans notre objectif de souveraineté agricole et alimentaire.


Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Troubles anormaux de voisinage : accord trouvé en commission mixte paritaire

Saint-Thuriau : échange avec des élèves du lycée Kerlebost

Agriculture : lancement du démonstrateur territorial des transitions Envezh

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion