À l'Assemblée

J’ai présenté ce matin devant la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale mon rapport d’information sur la diplomatie climatique.

Ce rapport est le fruit de plus d’un an de travail, avec Bernard Deflesselles​ député des Bouches-du-Rhône et co-rapporteur, et d’une quarantaine d’auditions de climatologues, diplomates, négociateurs, journalistes.

La COP24 qui se déroulera la semaine prochaine, en Pologne à Katowice, et à laquelle j’assisterai, représente le rendez-vous international sur les questions climatiques le plus important depuis la COP21, puisque c’est à cette occasion que les États signataires devraient s’accorder sur les modalités de mise en œuvre de l’accord de Paris.

Face à la gravité de la situation climatique, récemment rappelée par le dernier rapport spécial du GIEC, il apparaît urgent de rendre l’accord de Paris pleinement opérationnel ainsi que de rehausser nos ambitions climatiques.

Nous rappelons dans ce rapport que les engagements pris à l’occasion de la signature de l’accord de Paris ne sont pas suffisants. Ils ne représentent que la moitié de ce qu’il faudrait faire pour tenir l’objectif d’un réchauffement limité à 2°C.
Nos émissions nationales marquent pour la première fois, après plusieurs années de stagnation, une progression inquiétante.
Le temps de l’alarme est désormais passé. Il nous faut, à présent, entrer résolument dans le temps de l’action.

Nous craignons que ne se constitue ce que nous appelons « une coalition des involontaires ». Certains pays ne suivront peut-être pas les États-Unis dans leur démarche de retrait mais pourraient adopter une posture attentiste ou passive dans de la mise en œuvre de leurs engagements ce qui se révélerait extrêmement dommageable pour la lutte contre le dérèglement climatique.
Nous rappelons donc dans ce rapport que le réchauffement climatique est un fait scientifique et non une opinion politique.

L’enjeu de la COP24 de Katowice est crucial : rendre l’accord de Paris opérationnel et enclencher une dynamique pour un rehaussement rapide de nos ambitions.

A la suite du vote à l’unanimité de ce rapport d’information par la Commission des Affaires étrangères, il a été décidé la mise en place d’un groupe de travail chargé de poursuivre cette évaluation sur la diplomatie climatique.

Vous pouvez retrouvez la vidéo de l'examen de ce rapport via ce lien :
http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7002731_5bfe4e81126b4.commission-des-affaires-etrangeres--rapport-d-information--la-diplomatie-climatique--28-novembre-2018#


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.