Nicole LE PEIH

Ma vie de députée à l'heure du confinement

En circonscription

Le journal Ouest-France a publié une interview le 7 avril évoquant ma vie de députée en confinement suite à la crise sanitaire que nous traversons.

 

Députée de la circonscription de Pontivy-Elven (Morbihan), Nicole Le Peih n’est pas retournée à l’hémicycle depuis le mercredi 4 mars à cause de l’épidémie de coronavirus. Entretien.

À quand remonte votre dernière séance dans l’hémicycle ?

J’ai siégé pour la dernière fois le mercredi 4 mars, avant la suspension des travaux pour la trêve des municipales, qui était prévue pour deux semaines du 9 mars au 23 mars.

Comment avez-vous vécu l’annonce de plusieurs cas de coronavirus à l’Assemblée ?

Comme un choc, mais cela s’explique : l’Assemblée est un lieu confiné, où des députés originaires de toute la France travaillent. Et notre métier est d’aller au contact de nos concitoyens en circonscription. D’ailleurs, les visages qui me croisaient étaient interrogatifs au début, forcément, le doute s’est installé. Je continue depuis à surveiller ma température, je fais d’autant plus attention à mes contacts et reste très vigilante quant aux respects des gestes barrières.

Comment se déroulent vos journées ?

Je passe beaucoup de temps au téléphone ! Concrètement servons de relais entre notre circonscription et les ministères. pour faire remonter les problématiques de terrain. Ces problématiques, je les identifie car je suis très sollicitée par mail et par téléphone. J’appelle les entreprises pour qu’elles me fassent part de leurs inquiétudes. J’échange quotidiennement avec mes collaborateurs, par rendez-vous téléphonique. Nous avons des visioconférences deux fois par semaine avec le Préfet et les sous-préfets du Morbihan, les principaux acteurs du territoire, et mes collègues parlementaires. Cela nous permet de faire le point sur la situation, de s’informer et de faire des remontées de terrain. Côté Assemblée nationale, nous avons des visioconférences chaque semaine avec les différentes commissions dont je suis membre : Affaires étrangères, Affaires européennes, Délégation aux droits des femmes. Cette mise en réseau accélère les décisions.

Le confinement retarde-t-il vos dossiers ?

L’Assemblée nationale a pour le moment réduit ses travaux : seuls quelques députés représentatifs de tous les groupes politiques sont présents chaque mardi pour les questions au gouvernement. Plusieurs projets de loi devaient bientôt arriver dans l’hémicycle : la deuxième lecture du projet de loi sur la bioéthique, le projet de loi grand âge et autonomie. Ils seront vraisemblablement reportés à l’autonome, pour nous permettre de réagir rapidement à la crise sanitaire. Sur ma circonscription, les dossiers continuent d’être traités : mes collaborateurs, ainsi que les différents services sur lesquels nous nous appuyons, poursuivent en télétravail.

Contribuez-vous autrement à l’effort de solidarité ?

J’ai personnellement distribué des paquets de blouses jetables de mon entreprise à l’hôpital, à des infirmiers et à certains Ehpad. J’ai également aidé au rapatriement d’une cinquante de citoyens de la circonscription. En lien direct avec les services du ministère des affaires étrangères, de Jean-Yves Le Drian, pour leur remonter les difficultés et trouver des solutions de retour les plus adaptées.

Comment vivez-vous cet isolement imposé à tous ?

Les interactions sociales représentent le véritable fil conducteur de notre société. Cette dimension sociale fait notre valeur, l’humain représente la première force de l’entreprise. Heureusement, elles ne sont pas toutes suspendues, même dans le contexte que nous connaissons : j’appelle par exemple quotidiennement mes collaborateurs pour organiser notre travail. Il faut trouver de nouvelles manières de les organiser, le temps que durera ce confinement. Sachons aussi se saisir des nouveaux outils technologiques, visioconférence, réunions téléphoniques, pour maintenir et optimiser ce lien.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.