Nicole LE PEIH

Loi d'Orientation et d'Avenir Agricole


‍J’ai interrogé le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau, sur la Loi d'Orientation et d'Avenir Agricole et sur l'opportunité de la mise en place d'un plan d'accompagnement des Groupements d'Employeurs pour leur développement et leur structuration.

En 60 ans, l’agriculture française a perdu 80% de ses exploitations et plus de cinq millions d’emplois agricoles. 
L’emploi, dans ce secteur, ne pourra se faire sans les groupements d'employeurs agricoles. Ces derniers ont été - lors des différentes concertations nationales - identifiés comme « un outil collectif qui offre un cadre structuré et sécurisant et sur lequel il faut s’appuyer pour la mise en place de dispositifs d’insertion pour les nouveaux entrants dans les métiers agricoles en formation ou en reconversion. »

Toutefois, la législation et règlementation actuelle ne contribue pas à soutenir et sécuriser le modèle des groupements d’employeurs.

Il nous faut mettre en place un véritable plan d’accompagnement au développement et à la structuration des groupements d’employeurs agricoles.


Articles similaires

Catégories

Derniers articles

Associations : lancement du FDVA 2024 dans le Morbihan

Agriculture : les mesures annoncées par le Premier ministre

Sur la RN165, à Vannes et Pontivy : à l'écoute des revendications

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion