Nicole LE PEIH
Nicole LE PEIH

Covid19 | Le dispositif de la 3e vague

À l'Assemblée

Les restrictions à nos déplacements 

Les règles qui s’appliqueront à compter de samedi soir sur l’ensemble du territoire hexagonal seront identiques à celles qui ont été mises en place depuis le 20 mars dernier dans les 19 départements soumis à des mesures renforcées :

  • Le couvre-feu sera maintenu à partir de 19 heures ;
  • En-deçà de 10km, entre 6h et 19h, il restera possible de se déplacer, de se promener, de faire du sport, sans limitation de durée, mais sans regroupements de plus de 6 personnes ;
  • Au-delà des 10km, une attestation précisant le motif du déplacement sera exigée ;
  • A partir du 6 avril, les déplacements inter-régionaux seront restreints à quelques motifs impérieux.
  • Le télétravail sera systématisé 4 jours par semaine minimum pour tous les emplois privés et publics où cela est possible ;
  • L’ouverture des commerces sera réglementée ;

Parmi les motifs « impérieux » qui permettent les déplacements dans un rayon supérieur à 10km, seront pris en compte : les déplacements professionnels, mais aussi les déplacements liés à un motif familial, comme par exemple accompagner ou aller chercher un enfant chez un parent, un grand-parent ou un proche.

Face à l’urgence, nous devons faire plus pour que les efforts des uns ne soient pas anéantis par l’irresponsabilité des autres :

  • Le nombre de policiers et de gendarmes affectés aux contrôles sera accru ;
  • La consommation d’alcool sur l’espace public sera interdite ;
  • L’accès à certains sites propices aux rassemblements en extérieur pourra être interdit.

 

La fermeture des écoles

Cette nouvelle vague nous impose aussi de fermer les crèches, les établissements scolaires mais aussi l’accueil en centre de loisirs. Pour autant, nous n’oublions pas que ce choix à une incidence sur les élèves comme sur les familles. Nous en avons conscience et nous agissons en conséquence :

  • Un dispositif d’accueil des enfants des personnels prioritaires dès la semaine prochaine ;
  • Une aide aux familles modestes privées de cantines scolaires ;
  • L’activité partielle aux salariés qui seront contraints de garder leurs enfants à domicile.

 

La mobilisation du personnel soignant

Plus que jamais, les personnels soignants, dont le dévouement est admirable depuis 14 mois, méritent notre soutien :

  • Nous disposons désormais de 10 200 lits de réanimation (au-delà de ce chiffre, la France ne dispose pas d’effectifs diplômés disponibles) ;
  • Nous mobilisons tous les renforts possibles, en particulier les professionnels de ville, les retraités, les étudiants en santé, les professionnels inscrits à la réserve sanitaire civile ou encore la réserve militaire ;
  • Nous déplafonnons les heures supplémentaires dans les établissements de santé ;
  • Nous organisons une collaboration plus poussée que jamais entre les établissements de santé publics et privés ;
  • Nous permettons des évacuations sanitaires depuis les régions les plus touchées.

 

Les aides prévues pour nos entreprises

Enfin, nos petites entreprises sont parmi les plus durement touchées par cette crise.

Pour les soulager et leur permettre de retrouver la croissance au plus vite, de nombreux dispositifs ont été mis en oeuvre et sont à retrouver ICI.

 

*

Il faut tenir bon, il faut garder espoir.

La campagne de vaccination progresse et s’intensifie tous les jours. Grâce à elle, nous verrons bientôt la lumière au bout du tunnel, grâce à elle nous avons, pour la première fois, un véritable espoir de sortie de crise.


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.