Nicole LE PEIH

A la rencontre de différentes structures ayant été impactées par la crise sanitaire

En circonscription

Durant cette première quinzaine de juin, je suis allée à la rencontre de différents acteurs du territoire impactés par la crise du Coronavirus.

Tout d'abord l'entreprise d'insertion Rétritex de Pontivy, société membre de la branche Economie Solidaire et Insertion d'Emmaüs. Ils étaient notamment à la recherche d'un bâtiment de stockage des produits finis sur le secteur pontivyen. Leur perte de chiffre d'affaires liée à la COVID-19 est estimée à 900 000€ sur une prévision annuelle de 2,6 millions d'euros. La filière textile est déjà fragilisée depuis quelques années avec un tassement de la rentabilité face à des coûts de traitement en augmentation. J'ai à ce propos interpellé le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Je me suis ensuite rendue au foyer d'hébergement ADAPEI La Belle Vie de Pontivy. J'ai ainsi pu échanger avec les résidents, sur leur vécu de la crise sanitaire, les difficultés qu'ils ont rencontrées durant le confinement. Je leur ai proposé de visiter mon exploitation agricole début juillet pour leur permettre d'évacuer la frustration accumulée durant cette période inédite.

J'ai également rencontré le dirigeant des Transports Cobigo de Baud, m'évoquant l'impact de la crise sanitaire sur les entreprises de transport routier de marchandises et la reprise trop lente et fragile de l'activité. Malgré un mois de déconfinement, un tiers des entreprises du secteur sont encore en arrêt partiel à la mi-juin. L’enquête réalisée par la FNTR fait apparaître une chute du chiffre d’affaires de -27% sur le mois de mai et de -40% sur l’ensemble de la période avril/juin.
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.