Nicole LE PEIH
Nicole LE PEIH

Ma conférence "Demain, on mange quoi ?" à Grand-Champ

En circonscription

Hqdefault
Mon évènement de rentrée « Demain, on mange quoi ? » a réuni cette année près de 250 personnes. Je souhaite remercier sincèrement toutes les personnes présentes à cette soirée, qui je l'espère a été bien appréciée. Ce fût une belle occasion d’échanger sur les défis de l’agriculture et de l’alimentation de demain.
 
A l’occasion de cet évènement animé par Patrice MOYON, journaliste et cofondateur des Assises de l’Agriculture et de l’Alimentation, nous avions la chance de recevoir des personnalités locales, nationales et européennes, riches de leur expertise :
Adrien VAN DER MERSCH, Agriculteur Bio "La Petite Ferme" - ELVEN
Roland TONARELLI, Directeur général de Société Bretonne de Volaille
BIGNAN, Didier LE HEC, Agriculteur, Lait de foin - BRANDIVY
Marie-Andrée LUHERNE, Agricultrice et Présidente de la FDSEA du Morbihan - SULNIAC
Pierre-Yves JESTIN, Maraîcher et Président de Savéol - FINISTERE
Stéphane LAYANI, Président du Marché international de Rungis
Jérémy Decerle, Député européen et ex-Président des Jeunes Agriculteurs France - FRANCHE COMTE
Dominique GAUTIER, Agricultrice et Vice-Présidente d’Agriculteurs de Bretagne - COTES D’ARMOR
Grégory BESSON-MOREAU (en visio), Député et rapporteur de la loi pour protéger la rémunération des agriculteurs - AUBE
Emmanuelle DUCROS (en visio), Journaliste à l'Opinion - ILE DE FRANCE
 
Alors même que la trajectoire de réduction de nos émissions carbone nous impose de produire et consommer autrement (objectif #neutralitécarbone en 2050), l’ensemble des acteurs ont partagé leurs expériences de ce changement. C’est pour soutenir une agriculture durable et ambitieuse que les subventions françaises et européennes ont été défendues avec fermeté à l’occasion de la dernière PAC 2022-2027 (Jérémy Decerle). Notre souveraineté alimentaire doit être défendue et nous devons être fiers de la qualité que nous nous exigeons déjà (Marie-Andrée Luherne, Emmanuelle Ducros).
 
Pour que notre territoire continue à s’épanouir harmonieusement, il est apparu important de protéger la place de nos agriculteurs et de mieux associer les populations à leur environnement. Autant d’un point de vue urbanistique que social, continuons d’alimenter un dialogue régulier. L’ensemble des intervenants l’a souligné, leur expérience est nourrie des rencontres qu’ils ont faites. Mais également des traditions qu’ils ont su faire perdurer. L’agriculture bretonne est le fruit d’une agriculture familiale, riche de ses savoir-faire, et qu’il nous faut savoir protéger et partager (Dominique Gautier).
 
Les intervenants ont présenté les évolutions de leurs méthodes de production (Didier Le Hec, Adrien Van Der Mersch, Pierre-Yves Jestin), de leurs pratiques commerciales (Roland Tonarelli, Stéphane Layani), en lien étroit avec l’évolution des attentes des consommateurs. Car la bonne santé de nos entreprises agricoles doit tenir compte des opportunités de marché. Mais le marché doit être régulé, d’où la loi votée en 2021 pour ne pas écraser la rémunération des agriculteurs et leur garantir un prix juste (Gregory Besson-Moreau).
 
Enfin les intervenants se sont adressés aux jeunes lycéens invités. Tous ont insisté sur la confiance qu’ils leur accordent. Ils sont les consommateurs de demain, appelés à modifier leurs habitudes pour protéger la rémunération de nos agriculteurs. Et ils sont les acteurs de demain, compétents et capables de relever les défis d’une agriculture durable et rémunératrice.
 
J'adresse un chaleureux et grand merci aux intervenants, vous avez amplement contribué à la réussite de cette belle soirée. M E R C I !!!

Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.